ActualitéAfriqueSahel

Al Qaida constituerait la première menace pour la sécurité de l’Afrique du nord

Une récente étude publiée mercredi a affirmé que l’organisation Al Qaida au Maghreb islamique constitue la première menace pour l’Afrique du nord et de l’ouest, après que ce groupe a reconstitué ses capacités ces dernières années.

Selon cette étude réalisée par un observatoire égyptien, le déclin de ce mouvement dans plusieurs régions et notamment les pays du moyen orient avec la montée en puissance de Daech avant que celui-ci ne perde du terrain, a permis à ce groupe de reconstituer ses réseaux au Maghreb arabe et en Afrique de l’ouest ce qui lui a permis d’être présent sur le théâtre des évènements.

L’étude ajoute qu’AQMI, au cours des 7 dernières années, a pu renouveler ses réseaux et ses structures internes et développer son discours médiatique.

La priorité pour ce groupe, selon l’étude, est de s’attaquer aux sociétés françaises présentes dans la région du Sahel, les touristes, les travailleurs étrangers et notamment français présents dans la zone, les missions des forces onusiennes, l’armée et la police et les informateurs des forces françaises et africaines.

L’étude ajoute que ce mouvement a souscrit à la volonté d’Eymen Zawahiri de la nécessité de créer des alliances et des fusions entre les groupes djihadistes, ce qui avait été à l’origine de la fusion entre cinq groupes armés actifs au Sahel qui a donné naissance au groupe Nousratou Al Islam We Al Mouslimin.

L’étude recense les sources de financement de ce mouvement, constituées par la prise  et l’échange d’otages, le trafic de drogue, celui des armes, le blanchiment d’argent, le vol et le pillage, le trafic des humains, les dons et legs octroyés par des groupes illégaux.

 

 

 

Voir Plus

Articles Liés