ActualitéMaghreb Arabe

Algérie : la vacance du pouvoir constatée par le parlement et le président du sénat désigné pour la transition

Les deux chambres parlementaires algériennes ont confirmé ce mardi la vacance du pouvoir dans le pays après la démission du président Bouteflika il y a quelques jours.

Lors de cette réunion, et comme le prévoit la constitution du pays, les deux chambres du parlement ont désigné le président de la deuxième chambres (le sénat) Abdel Kader Ben Salah président par intérim pour une durée qui ne peut excéder 90 jours.

Sa première décision devra être la convocation du collège électorale.

Le choix de Ben Salah pour gérer la transition ne satisfait pas le mouvement populaire qui s’oppose à ce qu’il considère la continuité du régime Bouteflika et dont il veut voir exclus tous ses visages.

Le président de la transition algérienne, dans son premier discours a promis « d’œuvrer avec sincérité à ce que la parole revienne au peuple pour le choix du prochain président. »

La réunion des deux chambres du parlement a été boycottée par les plus importants partis d’opposition qui avaient exigé auparavant la démission de Ben Salah pour assister à la réunion.

Ces partis considèrent le choix du président du sénat pour gérer la transition une façon de perpétuer le pouvoir qui était en place et dont ils veulent voir partir tous les symboles.

 

 

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
For Video - If they have video player, they would be able to put video ads - subsidery for video technology - make sure know how to handle it.