ActualitéMaghreb Arabe

« Déclaration d’El Ayoun » : un message des partis politiques marocains à l’ONU

Les partis politiques marocains et les élus des régions du sud marocains ont condamné fermement lundi ce qu’ils ont appelé « des actions hostiles » perpétrées récemment par le Polisario avec l’appui de l’Algérie et ont appelé les nations unies à intervenir afin de garantir la paix dans la région.

 Ces partis politiques de plusieurs bords intellectuels et politiques ont organisé un rassemblement de haut niveau dans la ville d’El Aoun, dans le sud marocain à l’issue duquel ils ont publié une déclaration dite « déclaration d’El Ayoun » dans laquelle ils ont exprimé une position unifiée à propos des derniers mouvements entrepris par le front Polisario dans la zone tampon.

Cette déclaration estime que ces mouvements du Polisario sont une violation de l’accord de cessez le feu et un désaveu de la volonté du système des nations unies et les décisions du conseil de sécurité.

Le document qualifié par ses instigateurs d’historique appelle à faire face à ces actions du front Polisario avec détermination, fermeté et éveil nécessaires au niveau des zones du royaume situées à l’est et au sud du mur de sécurité situé dans la zone appelée « zone tampon ».

Le document signé de tous les partis, progouvernementaux et ceux de l’opposition appelle à une intransigeance face à ces comportements provocateurs et d’y faire face avec ce qu’impose la responsabilité et la préservation de la sécurité et la stabilité.

La déclaration d’El Ayoun réaffirme l’attachement des partis politiques marocains à une solution pacifique sous les auspices des nations unies mais ajoute par ailleurs que le Maroc ne sacrifiera aucun pouce de ses territoires du sud et le voisin algérien se doit de préserver le bon voisinage.

Le front Polisario qui appelle à la sécession des régions du sud marocain avait organisé des manœuvres et des mouvements militaires dans cette région tampon dont le Maroc s’est retiré en 1991, en vertu d’un accord de trêve et un accord de cessez le feu sous les auspices des nations unies.

Ces manœuvres ont irrité le Maroc qui a protesté auprès des nations unies et menacé de recourir à une opération militaire décisive.

Show More

Articles Liés