Actualité

FNDU : les 10 ans de pouvoir du président Aziz ont porté préjudice à la MauritanieMon, 11 Dec 2017 13:10:00 +0100

Dans un communiqué publié dimanche, le forum national pour la démocratie et l’unité, a déclaré que les 10 ans du pouvoir du président Mohamed O. Abdel Aziz ont pesé lourdement sur les personnes et les familles au niveau du pays.

Le FNDU ajoute que le processus démocratique a été dévié et le pouvoir personnel s’est substitué à l’autorité du droit, la constitution a été violée de même que les institutions électorales, les symboles de l’état dénaturés et criminalisés dans une tentative avérée de renier l’histoire du pays et effacer sa mémoire.

Le communiqué du forum ajoute par ailleurs que la période du pouvoir du président Aziz a été marquée par l’atteinte aux libertés, la répression des manifestations et protestations pacifiques, l’interdiction des activités des partis politiques, le musellement de la presse libre, l’atteinte à l’immunité des parlementaires, leur emprisonnement et leur poursuite, de même que les journalistes, les syndicalistes et les hommes d’affaires, les défenseurs des droits de l’homme, en plus d’un dédain et une arrogance portés à tous, opposants ou soutiens.

Evoquant la situation économique, le FNDU affirme que le pouvoir d’achat des citoyens a largement été entamé et leur situation s’est empirée à cause de l’augmentation des prix et des impôts et le manque de liquidité pour la très grande majorité parmi eux.

Le communiqué ajoute que la valeur de l’ouguiya a baissé, la dette extérieure  du pays est passée de 1.427 millions de dollars à 4.669 dollars alors que se multipliaient les marchés de gré à gré évalués à des milliards, des sociétés d’état ont fait faillite et les richesses du pays se sont concentrées entre les mains d’Ould Abdel Aziz et ses proches.

Le FNDU ajoute par ailleurs que l’enseignement a connu une décadence inquiétante, des écoles ayant été vendues et transformées en marchés et l’enseignement public s’est caractérisé par l’exclusion, la division et l’échec, et les citoyens se sont trouvés contraints de chercher meilleure destination pour l’éducation de leurs enfants, en s’orientant vers un enseignement privé caractérisé lui aussi par l’anarchie et la négligence.

Le communiqué ajoute que les citoyens ont perdu confiance en leurs structures de santé du fait de la faiblesse des équipements et la propagation des faux médicaments, ce qui les contraint à recourir aux services de santé dans les pays voisins pour se soigner.

Le FNDU accuse le régime d’entretenir et raviver les comportements raciaux, tribaux et claniques afin de détruire l’unité de ce peuple, appelant à se libérer de ce qu’il a appelé « la situation déplorable » que vit le pays.

 

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page