Actualité

Le manifeste pour les droits des Haratines : « la marche du mercredi ne nous concerne pas »

Dans un entretien téléphonique avec Sahara Medias, un dirigeant du manifeste pour les droits politiques, économiques et culturels des Haratines a réaffirmé que la marche qu’envisage le gouvernement mauritanien d’organiser demain mercredi ne les concernait pas, ajoutant qu’ils n’y avaient pas été invités.

Cet appel téléphonique est intervenu après que Sahara Medias ait reçu un communiqué du manifeste des Haratines qui déclarait que toute approche qui ne tient pas compte du redressement des déséquilibres évidents dans la répartition des richesses, la représentation politique, l’accès aux services de l’enseignement, de la santé et de la propriété foncière dont les Haratines constituent les victimes essentielles, ne sera qu’une nouvelle étape dans le processus du déni.

Le dirigeant du manifeste considère cette marche comme une fuite en avant et une volonté de jalonner d’épines la voie de la paix et la cohésion sociales, avant de réaffirmer l’attachement au principe unitaire pour l’ensemble de tous les mauritaniens convaincus des valeurs de la justice, l’égalité et la solidarité.

Le manifeste rappelle au gouvernement ce qu’il a appelé « ses responsabilités vérifiées quant à la situation qui prévaut, une situation qui consacre la politique de l’exclusion de la composante Haratine, en persistant sur l’absence de l’esclavage en se limitant à évoquer ses séquelles destructives ».

Le manifeste a accusé le gouvernement d’être impliqué dans ce qu’il a appelé la déformation évidente de la lutte morale et juste contre l’injustice.

 

 

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page