ActualitéAfrique

Les oulémas africains : « nous œuvrons à cultiver les fondements de la religion musulmane et la lutte contre le terrorisme »

La ville marocaine de Fès abrite depuis aujourd’hui les travaux de la deuxième session de la fondation Mohamed VI des oulémas africains et les travaux seront axés essentiellement sur le rôle des oulémas dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme et la consécration des fondements de la religion musulman.

Intervenant à cette occasion le président délégué de l’institution, le ministre marocain des Awkafs Ahmed Tawfiq a dit que l’institution œuvre à la préservation de la justice et les fondements religieux, qui, s’ils étaient appliqués, le terrorisme n’aurait pas eu de voie vers les cœurs des jeunes.

Selon le ministre marocain, outre les mesures sécuritaires et de pensée, il doit être face au terrorisme en renforçant les fondements religieux qui rejettent l’extrémisme.

Il a ajouté que 20 activités spécifiques ont été organisées dans 18 branches de cette institution et sous la supervision du secrétariat général, avec la participation d’oulémas marocains.

Au cours de ces rencontres des exposés ont été faits sur l’institution et sur les efforts déployés pour protéger la région contre l’extrémisme, une priorité comme du reste la consolidation des fondements religieux communs.

Le ministre marocain a appelé à la vulgarisation de la foi islamique centriste, la dynamisation du patrimoine culturel africain commun, la consolidation des relations historiques qui lient le Maroc au reste des pays africains.

Le président délégué de l’institution a sollicité la création d’un site électronique qui permettra de faire connaître ses activités et un échange continu entre l’institution centrale et ses structures mises en place dans d’autres pays.

Il a insisté sur la nécessité de respecter les lois de chaque pays et de se référer à ses autorités pour autoriser les activités de l’institution qui œuvre à la protection des jeunes contre le terrorisme et à véhiculer la pensée juste de la religion musulmane.

Pour sa part le secrétaire général du conseil supérieur scientifique à Rabat Mohamed Youssouf, au nom des oulémas marocains a dit que l’institution se bat contre toute pensée ou rite qui indisposeraient les citoyens des pays africains.

Le président de la branche de l’institution au Nigéria, Cheikh Brahim Saleh El Husseini a appelé à l’unité des oulémas pour faire face aux défis qui menacent les pays et leurs constantes.

Il a appelé les oulémas à jouer le rôle qui doit être le leur pour corriger la mauvaise image ventilée par les ennemis de la religion musulmane qui lui ont porté un grand préjudice.

En clôturant la séance le secrétaire général de l’institution Mohamed Refki a présenté le rapport des activités en 2018 et celles prévues en 2019.

 

 

 

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
For Video - If they have video player, they would be able to put video ads - subsidery for video technology - make sure know how to handle it.