ActualitéAfriqueSahel

Mali : des blessés lors de heurts entre forces de l’ordre et opposants

Les forces de l’ordre maliennes ont fait usage de bombes lacrymogènes et canons à eau samedi matin pour disperser une manifestation organisée par les dirigeants de l’opposition qui se rendait à la place de la liberté dans la capitale malienne.

« La coalition pour l’alternance et le changement » qui regroupe les plus importantes formations politiques de l’opposition, avait appelé à cette manifestation afin de mobiliser les populations en faveur du changement lors des prochaines élections présidentielles prévues à la fin de cette année.

Selon des sources de l’opposition certains manifestants ont été blessés par les forces de l’ordre et un journaliste tabassé lors de cette manifestation.

Pour sa part le ministère de la sécurité et de la protection civile a déclaré qu’un policier avait été blessé à la tête et acheminé à l’hôpital pour y subir des soins.

Le ministère a ajouté que cette manifestation n’était pas autorisée et que les forces de police sont intervenues pour maintenir l’ordre et éviter d’éventuels débordements des manifestants.

Les dirigeants de l’opposition ont critiqué l’attitude des autorités pour avoir recouru à la force pour disperser une manifestation pacifique.

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keita avait annoncé lundi dernier sa volonté de briguer un nouveau mandat lors des prochaines élections, lui qui a été élu une première fois en 2013.

L’opposition malienne, bien que divisée, s’est fixée un seul objectif, celui d’empêcher la réélection du président Keita lors du prochain scrutin.

 

 

Voir Plus

Articles Liés