ActualitéAfrique

Mali : l’opposition dans la rue pour protester contre la réélection du président IBK

Les soutiens du candidat de l’opposition malienne, Soumaila Cissé, ont manifesté hier samedi dans les rues de Bamako pour dénoncer la réélection du président Ibrahim Boubacar Keita, qu’ils considèrent « illégale », deux jours après l’annonce des résultats encore provisoires.

A l’appel du candidat malheureux du second tour, des centaines de ses soutiens ont manifesté devant la mairie de Bamako.

En présence du candidat Cissé, les manifestants accusaient le président sortant « d’usurpateur ».

Le cortège qui comptait des milliers dans l’après midi s’est ébranlé en direction de la place de l’indépendance et la bourse de Bamako, accompagné par les forces de l’ordre, tandis que l’animateur des programmes radiophoniques, très populaire parmi les jeunes, Rath Bass s’occupait de l’animation.

Vendredi le candidat Cissé avait rejeté catégoriquement les résultats du deuxième tour de la présidentielle malienne, réaffirmant qu’il avait été élu par 51,75% des voix.

Les résultats officiels proclamés par le ministère malien de l’administration territoriale, créditent Soumaila Cissé du tiers des voix, soit 32,83%, derrière Ibrahim Boubacar Keita, le président sortant qui aurait obtenu 67,17%.

Le chef de l’opposition a révélé qu’il avait déposé des recours devant la cour constitutionnelle qui devra trancher dans quelques jours.

En entamant son deuxième mandat présidentiel dès le 4 septembre prochain, le président Keita devra faire face à une situation difficile dont notamment la relance de l’accord de paix signé en 2015 à Alger avec la rébellion et la majorité des Touaregs qui n’a pas cependant empêché la recrudescence de la violence dans le nord et le centre du pays et qui s’est même étalé au Burkina Faso et au Niger voisins.

 

 

 

Voir Plus

Articles Liés