ActualitéSahel

Mali : manifestations et bruit de tirs près du domicile du président

Un groupe de manifestants en colère s’est heurté aux forces de l’ordre près de la résidence du chef de l’état malien Ibrahim Boubacar Keïta vendredi soir, à la fin d’un ultimatum lancé par l’opposition au chef de l’état malien pour présenter sa démission.

Des bruits de tirs ont été entendus dans la zone et des jeunes ont brûlé des pneus dans les rues et scandé des slogans demandant au président de partir comme le réclame l’opposition.

La capitale malienne a connu vendredi d’importantes manifestations auxquelles avait appelé l’opposition par la voix de l’Imam Mohamed Dicko, l’ancien président du haut conseil islamique, l’une des personnalités les plus influentes du Mali, ainsi que le front pour le salut et la démocratie qui regroupe des partis politiques et des organisations de la société civile, dirigé par le réalisateur cinématographique Cheikh Oumar Sissoko, ancien ministre malien de la culture.

A l’issue des manifestations de rues, les organisateurs avaient sommé le chef de l’état malien de présenter sa démission avant 18 heures.

A la fin de l’ultimatum des jeunes en colère se sont rendus au quartier de résidence du président IBK où des mesures sécuritaires d’envergure avaient été prises avec le déploiement des forces anti-émeutes et quelques éléments de l’armée ont été vus dans les parages.

Des heurts ont opposés les jeunes manifestants aux forces de l’ordre et des bruits de tirs ont été entendus mais aucune donnée à présent quant à d’éventuelles victimes parmi les manifestants ou d’arrestations.

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
For Video - If they have video player, they would be able to put video ads - subsidery for video technology - make sure know how to handle it.