Actualité

Mauritanie : les médecins en grève ce lundi

Les médecins mauritaniens entament ce lundi une grève sur toute l’étendue du territoire national pour réclamer l’amélioration des services de santé dans les hôpitaux.

Seront exemptés de ce débrayage qui durera dans un premier temps trois jours les services d’urgence et l’hôpital d’oncologie.

Selon le communiqué publié par les médecins ce mouvement de grève reprendra le 24 avril, puis au début du mois prochain et sera ouvert dès le 7 mai prochain.

Selon le docteur Mohamed Salem O. Dweyb, la majorité des médecins en service sur tout le territoire national y compris ceux de Nouakchott, fait face quotidiennement à des situations difficiles.

« Face a-t-il ajouté à des malades en danger de mort, le médecin se retrouve face à un patient démuni, ne disposant pas de moyens pour se soigner et le médecin n’a d’autres solutions que de payer lui-même, emprunter auprès de la pharmacie ou faire une collecte avec ses collègues médecins jusqu’à ce que le malade sorte de la situation critique ».

« Il arrive, ajoute O. Dweyb sur sa page face book, que le médecin offre son sang pour un malade victime d’une hémorragie, qu’il sollicite avec insistance le laborantin ou le radiologue pour réaliser des examens afin que le malade dépasse la situation critique ».

Pendant cette grève à laquelle a appelé le syndicat des médecins généralistes et spécialistes, des sit-in seront organisés dans les trois plus grands hôpitaux de Nouakchott, celui de l’amitié, le centre hospitalier et l’^hôpital Cheikh Zayed, en plus des principaux hôpitaux à l’intérieur du pays. 

Voir Plus

Articles Liés