ActualitéAfrique

Nouveau contingent de l’armée mauritanienne pour le maintien de la paix en Centrafrique

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

Un contingent de l’armée mauritanienne a quitté Nouakchott ce dimanche à destination de la ville centrafricaine d’Apreya où il se joindra à la force de nations unies pour le maintien de la paix dans ce pays.

Ce contingent qui va succéder à celui revenu de ce pays, est composé de 140 éléments, 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes, réparti en trois groupes : opérationnel, médical et logistique.

Ce contingent avait suivi, au cours des derniers mois, des entraînements intensifs sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnalités et les biens, la sécurisation des institutions onusiennes et les bâtiments administratifs, les hautes personnalités.

Ce contingent a été également entraîné à répondre promptement aux opérations d’urgence et aux aides humanitaires dans un pays instable.

S’adressant aux membres de ce contingent, le secrétaire général du ministère de la défense, le général de division Hanena O. Henoune O. Sidi leur a demandé de préserver les acquis réalisés par leurs prédécesseurs dans cette mission, qui ont représenté dignement le pays lors de leur mission, avant de leur souhaiter, à leur retour, davantage de compétences et d’expériences à mettre au service du pays.

Le premier contingent de la gendarmerie nationale avait été décoré par le représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations unies et par la responsable adjoint du chef de la mission des nations unies en Centrafrique.

La même institution avait fait parvenir à l’état-major de la gendarmerie nationale une lettre de félicitation pour « la participation honorable pour tous les mauritaniens de ce contingent à l’opération de maintien de la paix » et a sollicité le renforcement de sa mission à Bangui par un nouveau contingent.

 

.

 

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
For Video - If they have video player, they would be able to put video ads - subsidery for video technology - make sure know how to handle it.