ActualitéAfrique

Ouverture du point de passage entre la Mauritanie et l’Algérie

L’Algérie et la Mauritanie ont ouvert ce dimanche un point de passage à la frontière entre les deux pays, le premier depuis leur indépendance.

Une mesure destinée, selon le ministre algérien de l’intérieur, Nourredine Bedewi, qui était aux côtés de son homologue mauritanien Ahmedou O. Abdalla, à impulser une nouvelle dynamique économique et commerciale.

Les deux ministres de l’intérieur avaient signé en 2017 à Nouakchott un accord pour l’ouverture de ce point de passage.

Dans une déclaration faite à Tindouf, le ministre algérien de l’intérieur a dit que beaucoup d’espoirs sont fondés sur ce point de passage pour créer une dynamique forte pour les échanges entre les deux pays frères.

Le ministre algérien dont les propos ont été relayés par les médias algériens a appelé les hommes d’affaires et les investisseurs à multiplier les opérations commerciales afin de développer les régions frontalières, et annoncé la création d’un groupe de travail commun entre les deux pays, chargé d’impulser cette dynamique.

La frontière entre les deux pays, longue de 460 kilomètres, est la plus courte pour chacun d’entre eux.

Selon l’agence de presse algérienne, ce point de passage qui a coûté à l’Algérie 1.150.000.000 de dinars, soit 8,5 millions d’euros, est composé de 49 unités préfabriquées, dont 46 bureaux destinés aux formalités d’entrées et de sorties depuis l’Algérie et la Mauritanie, quatre aires de stationnement pour les véhicules en plus de locaux destinés au repos du personnel.

Voir Plus

Articles Liés