ActualitéAfrique

Sénégal : arrestation de 13 rebelles casamançais

Les autorités sénégalaises ont arrêté 13 séparatistes casamançais, accusés d’avoir défié les mesures interdisant les rassemblements publics, selon une source proche du dossier.

Les rebelles interpelés appartiennent à la branche de Salif Sadio, le responsable militaire le plus extrémiste du mouvement rebelle de la Casamance, qui réclame depuis 1982 l’indépendance de cette portion du territoire sénégalais, séparée du reste du pays par la république de Gambie.

Selon l’agence France presse, ces personnes sont encore détenues à Ziguinchor, la capitale régionale de la Casamance pour les besoins de l’enquête.

Les mêmes sources ajoutent que ces rebelles avaient outrepassé samedi l’interdiction de rassemblement public et ont tenu à se réunir malgré le refus des autorités administratives.

Les autorités sénégalaises avaient empêché le 22 juin dernier un rassemblement des partisans de Salif Sadio dans une localité de la Casamance, alors qu’elles avaient autorisé auparavant deux autres réunions, selon des médias locaux.

Le conflit casamançais connaît depuis quelques années une accalmie alors que se poursuivent les négociations depuis l’arrivée au pouvoir du président Macky Sall en 2012, des négociations qui ont repris en 2017 à Rome sous les auspices d’une association catholique.

Les violences ont repris en 2018 après le meurtre de 14 personnes qui se rendaient dans la forêt pour chercher du bois.

Ce conflit qui dure depuis 35 ans a déjà fait des milliers de victimes, civiles et militaires, détruit l’économie de cette région agricole et touristique et obligé une bonne partie de la population à émigrer.

 

 

 

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
For Video - If they have video player, they would be able to put video ads - subsidery for video technology - make sure know how to handle it.