ActualitéAfrique

Sénégal : la paix des braves entre Macky Sall et Abdallahi Wade?

Le président sénégalais Macky Sall a eu samedi un long entretien avec son principal opposant, l’ancien président Abdallahi Wade, au palais présidentiel à Dakar, selon des sources officielles sénégalaises citées par l’agence de presse officielle sénégalaise.

Selon l’agence sénégalaise l’entrevue des deux hommes a duré plus de trois heures et ils ont évoqué différents sujets dont notamment la situation juridique et institutionnelle du chef de l’opposition, l’opération électorale et la préparation du dialogue national.

A la fin de leurs entretiens les deux hommes ont convenu de la nécessité d’approfondir les concertations et les discussions autour de ces questions.

Dans une déclaration à la presse, Mayéro Faye, un proche d’Abdallahi Wade, a confirmé les informations révélées par l’agence de presse à propos des sujets évoqués lors de l’entretien entre les deux hommes ajoutant qu’Abdallahi Wade a recommandé au président Macky Sall d’entreprendre tous les efforts possibles pour préserver le pétrole, le gaz et les autres ressources minières du pays.

Les mêmes sources ajoutent par ailleurs que les deux hommes ont évoqué les questions liées à la sous-région et plus généralement celle du continent, notamment celles relatives aux dossiers sécuritaires.

Les relations entre les deux hommes est extrêmement complexe.

A l’arrivée au pouvoir d’Abdallahi Wade en 2000, Macky Sall avait fait partie des jeunes cadres sur les quels s’était appuyé le nouveau président pour la gestion du pays et l’instauration du changement promis.

Macky Sall avait gravi rapidement les échelons de la hiérarchie pour se voir nommé premier ministre puis plus tard président de l’assemblée nationale.

Les choses vont se gâter en 2008, lors du second mandat du président Wade, quand Macky Sall avait tenu à ce que le fils du chef de l’état, Karim Wade, alors ministre, comparaisse devant le parlement pour être interrogé sur le dossier de l’organisation par le Sénégal de la conférence islamique, un dossier autour duquel ont circulé des suspicions de corruption.

Cette lutte a entraîné le départ de Macky Sall du parti démocratique sénégalais perdant du coup son poste de député.

Celui-ci constituera sa propre formation politique et remportera les élections présidentielles suivantes au deuxième tour face à Abdallahi Wade.

Dès son arrivée au pouvoir Macky Sall ouvrira les dossiers de corruption, en vertu desquels Karim Wade va se retrouver en prison pendant quelques années avant d’être relâché grâce à une médiation de l’état du Qatar.

Après avoir été accusé de corruption et d’enrichissement illégal, Karim Wade a quitté le Sénégal et vit aujourd’hui à l’étranger.

A la grande surprise de l’opinion publique Macky Sall et Abdallahi Wade sont apparus ensemble lors de l’inauguration de la grande mosquée construite par la confrérie des Mourides à Dakar, révélant que les canaux de communication entre les deux hommes sont désormais ouverts en prélude à une normalisation de leurs relations.

Pendant ce temps le président Macky Sall graciait l’ancien maire de Dakar détenu pendant trois ans, condamné pour corruption lors de sa gestion de la mairie de la capitale.

Macky Sall, au pouvoir au Sénégal depuis 2012, avait achevé son premier mandat de 7 ans au début de cette année, et a été réélu pour un second et dernier mandat de 5 ans cette fois, en vertu d’une modification de la constitution réduisant le mandat présidentiel à 5 ans au lieu de 7 ans.

 

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
For Video - If they have video player, they would be able to put video ads - subsidery for video technology - make sure know how to handle it.