Actualité

Sommet de Londres : 21 dirigeants africains et plusieurs milliards d’investissement

Début ce lundi à Londres du sommet Angleterre-Afrique avec la participation de 21 chefs d’état et de gouvernement africains, en plus de dizaines de sociétés et d’institutions internationales, un sommet qui doit consacrer des milliards d’investissement.

Dans un communiqué publié avant le sommet, le gouvernement britannique a révélé que le premier ministre Boris Johnson réaffirmera, au cours de ce sommet, que la Grande Bretagne était « le partenaire privilégié des pays africains ».

Le communiqué ajoute dans son communiqué publié sur sa page Facebook que le premier ministre Johnson réaffirmera que son pays dispose de l’expérience et l’innovation prouvées en matière de technologie, une croissance propre, une infrastructure de base et un financement à même de répondre aux aspirations du continent noir pour réaliser une croissance pérenne.

Ce sommet est le premier du genre au cours duquel se réunissent autant de représentants de gouvernements et de sociétés et de pays africains avec le gouvernement britannique et au cours duquel seront annoncés des investissements de plusieurs milliards de dollars, qui consolideront les opportunités d’emplois, stimuleront la croissance en Grande Bretagne et dans les pays africains.

Le gouvernement britannique a encore ajouté que le premier ministre profitera de ce sommet pour détailler le récent partenariat anglo-africain à l’image l’inauguration du projet d’éclairage public intelligeant au Nigéria et celui de la société irlandaise qui avait obtenu le marché pour la construction d’un parc d’affaires en Ouganda.

Le président mauritanien Mohamed O. Cheikh Ghazouani qui prend part à ce sommet avait eu des entretiens dimanche avec le président-directeur général de la société britannique British Petrolium (BP) qui ont porté sur les perspectives de la coopération entre la Mauritanie et le groupe britannique et les moyens de développer ses investissements en Mauritanie à la lumière des perspectives prometteuses dans le pays dans le domaine de l’énergie.

A la veille de l’ouverture de ce sommet la Mauritanie a signé un accord avec la société BP destiné à développer les énergies propres et leur intégration dans la production du gaz naturel.

Un accord signé pour la Mauritanie par le ministre du pétrole, de l’énergie et des mines Mohamed O. Abdel Fetah et pour la société britannique par Norman Christie, président de la zone Afrique de l’ouest au sein du groupe.

La société britannique exploite les champs gaziers naturels découverts récemment dans les eaux territoriales mauritaniennes dont celui de Hmeïm partagé avec le Sénégal en plus du champ ORKA situé entièrement dans les eaux territoriales mauritaniennes.

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
For Video - If they have video player, they would be able to put video ads - subsidery for video technology - make sure know how to handle it.