ActualitéMaghreb Arabe

Tunisie : les ressortissants africains demandent l’arrêt des violences contre eux

Des ressortissants ivoiriens et d’autres citoyens de divers pays africains ont observé un sit-in devant l’ambassade de Côte d’Ivoire à Tunis pour exiger l’arrêt des violences contre eux après le meurtre du président de la colonie ivoirienne en Tunisie, l’étudiant Falikou Coulibaly, lors d’un vol armé effectué à son domicile, dans la préfecture d’Ariana.

Des centaines de personnes se sont rassemblées devant l’ambassade ivoirienne brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « plus jamais cela en Tunisie » ou encore « pour un simple téléphone Coulibaly a été tué ».

Le meurtre du responsable de la colonie ivoirienne a été à l’origine d’une grande colère au sein de l’opinion publique tunisienne ;

Des ressortissants africains ont manifesté devant l’hôpital pour différentes agressions dont des africains ont été l’objet ces derniers temps mais aussi pour des comportements racistes à leur endroit.

Coulibaly avait été tué dans son domicile par des malfaiteurs qui tentaient de lui subtiliser son téléphone portable selon le porte-parole de la police.

L’association des droits de l’homme en Tunisie, dans un communiqué publié à Tunis engage la responsabilité de l’état dans la protection des citoyens tunisiens mais aussi les étrangers qui résident dans le pays.

Le parlement tunisien avait adopté en octobre dernier une loi abolissant toute forme de discrimination raciale dans le pays, une loi considérée d’historique par les organisations de défense des droits des minorités.

 

Voir Plus

Articles Liés