ActualitéSahel

Vers la création d‘une nouvelle force européenne pour lutter contre le terrorisme au Sahel

La ministre française des armées Florence Parly a déclaré dimanche que certains pays européens ont accepté de s’engager au sein d’une nouvelle force européenne qui participera à la lutte contre le terrorisme au Sahel aux côtés des 4500 soldats français et les armées des 5 pays du Sahel (la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso.)

La ministre, dans une interview accordée au « journal du dimanche, a dit que l’objectif de la France est que l’Europe soit au premier rang avec elle et les pays du Sahel qui se trouvent aux portes de l’Europe.

Différentes sources françaises ont révélé que Paris œuvre à la formation d’une force spéciale européenne pour appuyer les forces locales au Sahel dès l’année prochaine.

La ministre française a révélé que les tchèques, le Belges et les estoniens ont répondu favorablement à la requête française tandis que d’autres pays ont accepté le principe et attendre le feu vert de leur parlement pour déployer leurs forces.

Selon la ministre les européens sont convaincus que si rien n’est fait ils se retrouveront face à des vastes territoires délaissés par les pays qui vont constituer des abris pour des groupes terroristes affiliés à Daech et Al Qaida.

Ces déclarations interviennent au lendemain de la mort de 13 soldats français dans la collision de deux hélicoptères de combat au Mali, que l’état islamique avait revendiqué.

Cet incident avait entraîné une grande controverse en France sur la pertinence d’un engagement français contre le terrorisme dans la région du Sahel, notamment depuis la détérioration de la situation sécuritaire ces dernières années dans la région.

Récemment le chef de l’état français Emmanuel Macron avait déclaré qu’il était disposé à revoir la stratégie de son pays dans la région du Sahel.

La ministre française des armées a reconnu que la lutte menée par son pays au sahel prendra beaucoup de temps et que toutes les options sont posées sur la table afin de donner toute son efficacité à cette importante opération menée contre le terrorisme au Sahel.

Selon la ministre malgré les résultats obtenus par la force française au Sahel, Barkhane, la situation ne cesse de se dégrader au Sahel.

Depuis son engagement militaire au Sahel il y a près de 7 ans, l’armée française a déjà perdu 41 soldats.

 

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
For Video - If they have video player, they would be able to put video ads - subsidery for video technology - make sure know how to handle it.